15/10 : Jean-Marc Mormeck de retour à la boxe

Bobigny, le 21 septembre 2016 – Presque deux ans après s’être retiré des rings, Jean-Marc Mormeck reprend son rôle de promoteur en organisant, le 15 octobre au palais des sports Robert Charpentier d’Issy-les-Moulineaux, La Relève. Au programme notamment de cet Acte 1, deux championnats WBC, dont celui qui opposera le Français Nadjib Mohammedi à l’Ukrainien Roman Shkarupa pour le titre francophone WBC. Diffusés en direct et en exclusivité sur les antennes du GROUPE CANAL+ avec lequel l’ancien champion du monde des lourds-légers a signé un contrat pour deux ans, ces combats sont une manière pour Jean-Marc Mormeck de continuer celui qui l’a toujours animé, sur le ring ou dans sa vie publique : promouvoir une image positive de la boxe et donner leur chance à de jeunes talents.

Jean-Marc Mormeck de retour à la boxe

L’ancien champion organise La Relève

le 15 octobre à Issy-les-Moulineaux

 

La Relève – Acte 1

Samedi 15 octobre – Palais des sports Robert Charpentier

6 Bd des Frères Voisin, 92130 Issy-les-Moulineaux

19h00

Billets en vente sur Francebillet et Ticketnet

Combat international WBC francophone des poids super-moyens 12 x 3

Najib Mohammedi (FR – 37 victoires, 5 défaites) vs Roman Shkarupa (UKR – 27 victoires, 5 défaites, 2 nul), ancien détenteur des ceintures WBC Baltic et International et WBA Continental

Championnat WBC Silver des poids féminins légers 10 x 2

Myriam Dellal (FR – 13 victoires, 5 défaites, 3 nul) vs Elfi Philips (BE – 8 victoires, 3 défaites, 3 nul), challenger européenne des poids légers

Combat international des poids lourds-légers 8 x 3

Ryad Merhy (BE – 19 victoires dont 18 avant la limite)  vs Lars Buchholz (DE – 27 victoires, 9 défaites)

Combat international des poids coqs

Karim Guerfi (FR – 24 victoires, 3 défaites) vs Sergio Prado (ES – 13 victoires, 2 défaites, 1 nul)

En direct et en exclusivité sur CANAL+SPORT à partir de 20h30 (ambiance, vestiaire, etc.) et le coup d’envoi du premier combat à 20h45.

S’engager auprès de la nouvelle génération de boxeurs

En revenant avec un événement nommé « La Relève – Acte 1 » le 15 octobre prochain à Issy-les-Moulineaux, là même où il mit fin à son brillant parcours en décembre 2014 en s’inclinant face au Polonais Mateuzs Masternak, Jean-Marc Mormeck ne pouvait être plus clair sur ses intentions : celui qui fut l’organisateur de ses propres combats souhaite mettre à profit son réseau, son expertise et sa passion pour promouvoir de jeunes boxeurs de talent.

Jean-Marc Mormeck : « Lorsque j’étais sur le ring, j’organisais les combats pour moi-même et j’en ai retiré beaucoup de satisfaction. J’ai toujours été dans cette dynamique d’apporter quelque chose au sport, d’essayer de faire les choses le mieux possible, avec conviction, et je pense y être parvenu. Aujourd’hui que j’ai arrêté ma carrière, je pense que j’ai un rôle à jouer auprès de ces jeunes qui ont du talent. Je souhaite les fédérer, les aider à devenir des champions, apporter ma pierre à l’édifice pour crédibiliser encore plus ce sport ».

Prolonger l’effet JO et fidéliser le public

En réunissant jeunes talents, boxe féminine et ceintures WBC au sein d’un même événement, Jean-Marc Mormeck souhaite offrir un spectacle d’une grande qualité et contribuer, à sa manière, à alimenter l’engouement post-JO autour de la boxe.

Jean-Marc Mormeck : « Je tiens à féliciter tous ces jeunes qui se sont brillamment fait remarquer à Rio, non seulement au niveau de la performance, mais aussi dans les valeurs, le dépassement de soi, l’esprit d’équipe et dans les messages qu’ils ont su faire passer. Il y a eu un vrai travail d’équipe qui a été fait, et bien fait, menant à d’excellents résultats. Avec ce gala, je souhaite, à ma manière, transposer tout cet esprit positif que l’on a vu dans le milieu amateur aux JO au milieu professionnel. Offrir une visibilité à la jeune génération de boxeurs certes, mais aussi fidéliser et intéresser les jeunes dans le public. Hommes ou femmes d’ailleurs, car je souhaite aussi montrer que la femme a sa place dans la boxe. En organisant des rencontres avec des ceintures crédibles, je pense que c’est une façon de leur donner de vrais repères et de les fidéliser ».

Le soutien de CANAL+ pour faire rayonner la boxe

Pour ce faire, Jean-Marc Mormeck a signé un partenariat de deux ans avec la chaine CANAL+ portant sur l’organisation de trois combats par an. Un contrat qui doit permettre à l’ancien boxeur de gagner en visibilité dans sa nouvelle mission de faire rayonner la boxe hexagonale. Pour CANAL+, c’est aussi un retour aux sources puisque la chaine cryptée fût, rappelons-le, parmi les premières à s’intéresser à la boxe en France. Un contrat en forme d’hommage enfin, pour celle qui inspira tant l’ancien boxeur.

Jean-Marc Mormeck : « La grande différence par rapport à l’époque où j’organisais mes combats, c’est que je ne serai plus la tête d’affiche. Cela va donc être plus difficile, il va falloir trouver des locomotives et faire en sorte que les médias s’intéressent à ces jeunes. C’est donc tout un autre travail à faire : construire, rassembler, fédérer. Mais c’est un travail passionnant, justement parce que je ne serai plus sur le ring ! On a aujourd’hui la chance qu’une chaine à forte audience comme CANAL+ veuille s’y intéresser. Et puis c’est aussi quelque part grâce à CANAL+ que je suis devenu champion du monde ! C’est en regardant un combat sur cette chaîne dans les années 80 que j’ai eu envie de faire de la boxe. Il faut encourager ces boxeurs qui se battent, qui s’entraînent. J’espère que le public sera en nombre au rendez-vous, dans la salle, devant sa télé, et j’espère aussi que ce sport reprendra ses lettres de noblesse. Ces jeunes ont besoin qu’on s’intéresse à eux, ils ont besoin que l’on se déplace pour eux, ils ont besoin de reconnaissance et on en a tous besoin ».

Thierry Cheleman, Directeur des Sports du GROUPE CANAL+ : « Le Groupe CANAL est très heureux d’avoir signé ce partenariat avec Jean-Marc Mormeck. Jean-Marc est une légende de la boxe et notre volonté est d’offrir une large visibilité à ce sport afin que d’autres légendes émergent en France. Les Français ont porté haut les couleurs de la boxe aux Jeux Olympiques et notre souhait est de continuer à mettre en lumière tous ces boxeurs français et étrangers en devenir, en proposant plusieurs soirées événementielles sur nos antennes.  Le groupe CANAL+ espère ainsi offrir un nouvel essor à la boxe, accompagner les jeunes et les aider à éclore ».

Sur Jean-Marc Mormeck :

Né le 3 juin 1972 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Jean-Marc Mormeck arrive en Seine Saint-Denis, à Bobigny, à l’âge de six ans. Boxeur professionnel depuis 1995, celui qui est surnommé The Marksman (le tireur d’élite), décroche en 1998 son premier titre de champion de France des poids mi-lourds. Quatre ans plus tard, il est sacré champion du monde des poids lourds-légers WBA. Jean-Marc Mormeck réussit ensuite l’exploit de réunifier les deux ceintures WBA et WBC, avant de décider de changer de catégorie. En 2009, Jean-Marc Mormeck donne une nouvelle impulsion à sa carrière en entrant dans la catégorie des poids lourds. Moins d’une année de combats lui suffit pour remporter le titre de champion intercontinental WBA. Vaincu lors de sa tentative de conquérir les ceintures WBA, IBF et WBO l’année suivante contre Wladimir Klitschko, Jean-Marc Mormeck quitte définitivement les rings en décembre 2014 après être retourné à sa catégorie de prédilection (les lourds-légers), clôturant ainsi un parcours exceptionnel (37 victoires dont 23 par KO, 6 défaites). Passionné, engagé, fervent défenseur d’une boxe noble et emplie de valeurs, Jean-Marc Mormeck fut de tout temps une source d’identification pour les jeunes et notamment ceux issus des quartiers défavorisés qu’il n’hésite pas à rencontrer dans les écoles. Depuis mars 2016 il est Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer. Une manière pour l’ancien champion de continuer de mettre son image et sa notoriété au service de la jeunesse… et de prolonger le combat.

facebook.com/MormeckOfficiel

@JMMormeck