Cet été, l’impressionnisme est à la fête à Auvers

 Auvers-sur-Oise, le 11  juillet  2017 – Cet été, l’impressionnisme est à la fête à Auvers-sur-Oise. 

Tout d’abord avec la Saison touristique et culturelle « Sur les pas de Daubigny, aux sources de l’Impressionnisme »  qui se poursuit jusqu’au 17 septembre. À travers ses musées, ses maisons et ateliers d’artistes, la reconstruction du bateau-atelier de Daubigny (qui sera dévoilé pour la première fois au public le samedi 16 septembre pour les Journées du Patrimoine), ses patrimoines bâtis, naturels et ses bords d’Oise, Auvers-sur-Oise est l’unique destination impressionniste en France à fêter – avec le soutien du Comité Régional du Tourisme d’Ile-de-France –, le bicentenaire de la naissance de Charles François Daubigny (1817-1878) et à rendre hommage à cette figure artistique majeure qui a fait de ce petit village d’artistes l’une des premières étapes sur la route des impressionnistes. 

Ensuite, et ce jusqu’au 15 septembre, Auvers-sur-Oise participe à la seconde édition de  « Un été impressionniste » et prévoira les 23 et 29 juillet et 20 août de nombreuses animations en lien avec l’impressionnisme (théâtre, caricaturiste, jeux, etc.). Une démarche qui associe la  Maison du Tourisme Normandie Giverny (27), l’Office de tourisme d’Auvers-sur-Oise (95) et l’Office de tourisme du Pays des Impressionnistes (78) et qui fédère trois lieux incontournables dans la naissance et l’évolution de l’Impressionnisme : Giverny, surnommé le « Berceau de l’Impressionnisme », et qui fut une véritable source d’inspiration pour de nombreux artistes, comme l’illustre peintre Claude Monet qui y vécut notamment pendant 43 ans ; Le Pays des Impressionnistes, situé dans les Yvelines (Ile-de-France), et constitué de 7 villes phares qui ont inspiré de nombreux peintres, dont le célèbre Pierre-Auguste Renoir ; et Auvers-sur-Oise, célèbre pour avoir accueilli plusieurs peintres impressionnistes au XIXème siècle dont Vincent van Gogh. Toutes les infos sur « Un été impressionniste » dans le lien ci-dessus.

****************

En 2017, Auvers-sur-Oise fête le bicentenaire de la naissance de Daubigny

Charles François Daubigny (1817-1878) est considéré comme l’un des précurseurs de l’Impressionnisme. Pour la première fois dans le monde de l’art en 2016, trois expositions internationales majeures à Cincinnati, Edimbourg puis à Amsterdam ont d’ailleurs exploré l’interaction entre Daubigny, Monet et Van Gogh.

Charles François Daubigny séjournera 18 ans à Auvers-sur-Oise et compte parmi les peintres les plus importants que la ville ait connus : Daumier, Corot, Pissarro ou encore Cézanne. Il contribuera à renouveler profondément la peinture de paysage en expérimentant de nouvelles techniques et des cadrages inédits notamment à bord de son fameux bateau-atelier, Le Botin, dont l’exposition le samedi 16 septembre pour les Journées du Patrimoine constitue l’un des événements majeurs de la saison  touristique et culturelle de 2017.

La biographie complète de Charles François Daubigny  se trouve dans le dossier de presse.

L’affiche de la Saison / Portrait de Charles François Daubigny / Daubigny – La fête villageoise (tous @Musée Daubigny)

*****************

 « Sur les pas de Daubigny, aux sources de l’Impressionnisme »

Programme touristique et culturel – Jusqu’au 17 septembre 2017

Le dossier de presse avec l’ensemble de  la programmation et toutes les informations pratiques pour organiser votre visite à Auvers-sur-Oise peuvent être téléchargés en cliquant ICI

Les incontournables de la Saison autour de Daubigny

Présentation du bateau-atelier de Charles-François Daubigny

Initiée en 2016 par la Ville d’Auvers-sur-Oise, la famille Raskin descendant de Daubigny, l’association Sequana et des bénévoles Auversois,  la reconstruction du premier bateau-atelier de Daubigny, « le Botin », selon les plans d’origine, s’achèvera avec sa présentation sur la place de la Mairie d’Auvers-sur-Oise le samedi 16 septembre pour les Journées du Patrimoine.

Précurseur et fervent défenseur des impressionnistes, Daubigny est le peintre de l’eau, « le peintre merveilleux et véridique des bords de la Seine et de l’Oise » dira Zola. Il a été le premier peintre à concevoir et utiliser un bateau-atelier équipé d’une cabine, pour peindre plus commodément les paysages ; il sera ensuite imité par Monet, Bonnard et d’autres. A partir de 1857, ce sont de véritables croisières qu’il effectue avec son fils Karl et ses amis peintres. Il sillonne ainsi l’Oise, jusqu’à Compiègne, l’Aisne, l’Yonne et la Seine jusqu’à Honfleur. Admiré par Vincent van Gogh, ce dernier lui rendra hommage en peignant Le jardin de Daubigny.

Juillet-août : Assemblage, finitions à Auvers-sur-Oise

16 septembre : Présentation du Botin sur la place de la Mairie à Auvers-sur-Oise avec un programme spécial Journées du Patrimoine : celui-ci débutera à 14h au Musée Daubigny avec le vernissage de la seconde partie de l’exposition “Aux sources de l’impressionnisme” consacrée à Daubigny (voir plus bas) et se poursuivra dans les rues d’Auvers-sur-Oise avec des interventions théâtrales pour se terminer à 16h place de la Mairie avec la présentation du Botin.

Rendez-vous dans le dossier de presse pour tout savoir sur ce projet communautaire exceptionnel pour la préservation de notre héritage historique, artistique et fluvial et sur http://chantierdaubigny-lebotin.eklablog.fr/ pour suivre la progression du chantier.

Maison-atelier de Daubigny : premier foyer artistique d’Auvers-sur-Oise

En 1861, Charles François Daubigny, peintre paysagiste d’une grande renommée, s’installa à Auvers-sur-Oise où il fit venir ses amis artistes. C’est ainsi que le premier foyer artistique d’Auvers-sur-Oise vit le jour. Aujourd’hui les exceptionnels décors qui ornent les murs de cette maison-atelier (200 m²), peints par Daubigny père et ses enfants, mais aussi par Corot, Daumier ou encore Oudinot, témoignent du bonheur familial et de l’effervescence artistique de cette époque. Classé monument historique en 1993 et labellisé « Maisons des Illustres » en octobre 2014, ce lieu de mémoire invite à s’imprégner d’une atmosphère authentique et d’une ambiance préservée.

Jusqu’au 29 octobre

Evénement : Journées du Patrimoine les 16 et 17 septembre

La Maison atelier de Daubigny (@ Colombe Clier – Maison Atelier de Daubigny) 

Au Musée Daubigny : exposition « Aux sources de l’Impressionnisme »

Après Cincinnati, Edimbourg et Amsterdam, le musée Daubigny présente une exposition exceptionnelle de 90 œuvres originales,  unique en France entièrement dédiée à Charles François Daubigny, père fondateur de l’Impressionnisme et fervent défenseur des Impressionnistes. Découvrez la personnalité forte et attachante de l’artiste à travers des toiles inédites qui dévoilent le plaisir palpable qui l’habita lors de ses séances de peinture en famille et entre amis. Près de quatre-vingts œuvres, peintures, gravures, dessins et clichés-verres jalonnent l’exposition. Le parcours vous présente l’évolution de son œuvre et comment l’artiste peignant sur l’Oise ou sur la Seine, à bord de son bateau-atelier « Le Botin », renouvelle les points de vue et l’atmosphère du paysage fluvial. Le ciel et l’eau en deviennent les atouts majeurs. Les sites peints en Normandie, où Daubigny fréquenta Villerville, près d’Honfleur pendant plus de trente ans, révèlent une vigueur dans l’expression et une modernité dans la technique chez cet artiste pour lequel peindre la mer est une révélation. Vous percevrez aussi l’influence du maître sur ses élèves, dont beaucoup travaillèrent près de lui dans la région d’Auvers, puis au fil de l’Oise et de la Seine, jusqu’à la Manche.

Jusqu’au 3 septembre

Au Musée de l’Absinthe : exposition « Honoré Daumier, l‘ami de Daubigny »

Caricaturiste, peintre, lithographe et sculpteur, Honoré Daumier résidant à Valmondois, tout près d’Auvers, venait régulièrement aider son ami Charles François Daubigny à décorer sa maison-atelier. Auteur de plus cinq mille dessins et d’une centaine de toiles, Daumier a collaboré dans la presse à La Caricature où il réalisa des portraits-charge de la Chambre en 1831 et des caricatures politiques. Dans Le Charivari, il fit surtout des portraits-charge de 1830 à 1836 puis de grandes caricatures de mœurs de 1837 à 1843. Ses dessins sont signés de son prénom Honoré, d’autres de son pseudonyme Rogelin.

Jusqu’au 29 octobre                   

Le Musée Daubigny (salle d’exposition permanente) / Honoré Daumier – Le Charivari, 1863 (@Collection Musée de l’Absinthe)

À la Maison du Dr Gachet : exposition « Dans l’intimité des collectionneurs »

La Maison du docteur Gachet propose une exposition inédite rassemblant les œuvres de plusieurs collectionneurs privés, dont les choix, affaire de goûts, affaire de cœur, affaire de curiosité, dessinent une œuvre à part entière et un portrait en creux de la figure du collectionneur. Quoi de mieux pour illustrer ce portrait chinois que la maison de l’un des plus célèbres  collectionneurs, le docteur Gachet,  dont les chefs d’œuvre réunis tout au long de sa vie et de ses rencontres avec les artistes de son temps constituent un ensemble exceptionnel aujourd’hui exposé au musée d’Orsay ?

Du 8 juillet au 29 octobre 2017

Contact presse : Gaëlle CUEFF – 01 42 41 64 98 – gaelle.cueff@orange.fr

La chambre de Van Gogh à l’Auberge Ravoux dite « Maison de Van Gogh » 

Située au cœur du village d’Auvers-sur-Oise, la mansarde de Van Gogh, lieu de mémoire classé Monument Historique en 1985, est aujourd’hui l’unique chambre où vécut Van Gogh conservée dans son état originel. Son animation culturelle est assurée par l’Institut Van Gogh, créé en 1987. L’Institut Van Gogh s’implique aussi souvent que possible dans des actions visant à préserver la mémoire, l’âme et l’esprit de Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Le projet essentiel de l’Institut est d’acquérir un tableau auversois de Van Gogh afin de l’exposer dans la chambre n° 5 de l’Auberge Ravoux et de réaliser ainsi le rêve de Van Gogh qui, de l’Auberge Ravoux, écrivait le 10 juin 1890, à son frère Theo : «Un jour ou un autre, je crois que je trouverai moyen de faire une exposition à moi dans un café ».

Auberge Ravoux, dite « Maison de Van Gogh » : L’escalier menant à la chambre de Van Gogh (@Institut Van Gogh) / Affiche de l’exposition « Dans l’intimité des collectionneurs » à la Maison du Dr Gachet

*****************

Rentrez dans l’intimité des artistes

La sensibilité de Van Gogh ne s’y est pas trompée, Charles-François Daubigny avait découvert le lieu d’inspiration, niché entre l’Oise et le plateau du Vexin. À notre tour, glissons-nous dans ces paysages et laissons-nous comme le disait Van Gogh « entrainés entièrement, irrésistiblement vers le paysage en soi ». Cette année, la saison culturelle et touristique d’Auvers-sur-Oise vous propose d’entrer dans l’intimité des artistes.

Les ateliers Boggio : un lieu inspiré encore « dans son jus »

Une belle maison ancienne et son jardin qui fleure bon l’Impressionnisme est actuellement habitée par son propriétaire Xavier Boggio, arrière petit- neveu d’Émile. La maison, propriété de la famille depuis plus de cent ans, a été la maison atelier du peintre Émile Boggio de 1910 à 1920. Xavier Boggio, lui-même peintre et sculpteur, veille avec passion sur ce lieu inspiré encore « dans son jus » où il vit et travaille entouré des œuvres originales de son grand oncle. Désireux de conserver ce lieu de mémoire et de le faire vivre en l’ouvrant au public et aux artistes, il vous accueille chez lui pour vous faire partager son art de vivre.

La Villa Daumier (à Valmondois)

Centre d’exposition d’artistes contemporains, l’esprit créateur du célèbre caricaturiste Honoré Daumier se perpétue aujourd’hui à la villa Daumier de Valmondois. C’est dans ce village que se produisirent quelques éléments marquant dans l’histoire de l’art de la fin du XIXème siècle : le peintre Charles François Daubigny, mis autrefois en nourrice à Valmondois (la maison de la mère Bazot), y achète une maison qu’il cède à Adolphe Victor Geoffroy-Dechaume, lequel y entraîne Honoré Daumier en 1865. Daumier devait y mourir en 1879 et être provisoirement inhumé dans le cimetière communal avant sa translation au Père Lachaise en 1880.

A noter : À la croisée de l’Avenue verte Paris-Londres et de la route européenne de Van Gogh, la ville d’Auvers-sur-Oise est signataire du contrat de destination Impressionnisme Normandie-Paris Ile-de-France pour porter la destination en tant que véritable musée à ciel ouvert où les artistes du passé et du présent, en quête d’impressions à saisir, se réunissent pour interpréter le paysage. L’Office de tourisme propose des escapades nature et culturelles « clé en main » pour particuliers et professionnels, en individuels ou en groupes.

Les ateliers Boggio / Le Jardin de Daubigny de Van Gogh

L’art contemporain s’expose à Auvers-sur-Oise

L’art contemporain trouve une parfaite résonnance à Auvers quant à son histoire étroitement liée à la pratique picturale. La ville abrite depuis près de 25 ans une cité d’artistes où vivent et travaillent vingt plasticiens, toutes techniques confondues.

À la Galerie d’art contemporain : le GRAP’S (Collectif) propose une programmation sur le thème du paysage et de la lumière en regard de l’œuvre de Daubigny

Depuis février 2016, l’association Grap’s est en charge de la programmation de la galerie municipale d’art contemporain. Grap’s est le projet d’un collectif d’artistes plasticiens professionnels vivant et travaillant à Auvers-sur-Oise. Œuvrant dans toutes les techniques plastiques, ce collectif souhaite dynamiser et amplifier les actions de valorisation de leurs pratiques. Pour cette saison 2017, le Grap’s propose une série d’expositions, de rencontres et de conférences sur le thème du paysage et de la lumière en regard de l’œuvre de Daubigny. Cette programmation sera accompagnée de prestations musicales, en partenariat avec le Festival d’Auvers-sur-Oise.

DAOUD, artiste plasticien : peintre invité du 37ème Festival d’Auvers-sur-Oise

Artiste Franco Libanais, DAOUD vit dans le Vexin Parisien en travaillant en France et à l’étranger. Il a suivi sa formation aux Beaux-arts et à l’École Supérieure Nationale des Arts Décoratifs de Paris. Il parfait sa technique auprès du grand sculpteur Charles Auffret, formé lui-même par l’atelier des élèves de Rodin. Sa peinture, contemporaine, sincère et authentique s’adapte à ses thèmes profonds : le voyage, l’éloignement, l’absence et l’éphémère dans l’éternité. Il a été l’invité de la 37ème édition du Festival d’Auvers-sur-Oise (jusqu’au 7 juillet), un des plus prestigieux festivals de musique d’Europe.

Jusqu’au 27 août

Tableau de Daoud / Portrait de Daoud / La Galerie d’Art Contemporain

*****************

Les incontournables…

Le cimetière d’Auvers : avec les tombes de Theo et Vincent van Gogh. A noter qu’actuellement, en partenariat avec la ville d’Auvers-sur-Oise, l’Institut Van Gogh mène une campagne d’appel aux dons « Devenez mécène de Vincent et Theo van Gogh » visant à lever 600.000 €. Ces 600.000 € sont destinés à financer les travaux nécessaires à la préservation des tombes des frères Van Gogh, à la sécurisation du cimetière d’Auvers-sur-Oise, à la restructuration des abords de l’église Notre-Dame d’Auvers (dont seul le bâtiment est classé Monument Historique) – tels qu’immortalisés par le célèbre tableau de Vincent van Gogh – ainsi qu’à l’aménagement de la sente reliant l’Église au cimetière.

L’Église d’Auvers : au sommet d’une petite colline, prend des allures de sanctuaire musical pendant la durée du Festival. Véritable tableau vivant, elle nous rappelle constamment la présence de Vincent van Gogh. C’est « le » lieu emblématique de chaque Opus. Cette année, l’Église d’Auvers accueillera la 37ème édition du Festival d’Auvers.

Le Château d’Auvers-sur-Oise : Le nouveau concept de visite en préparation au Château d’Auvers-sur-Oise retracera l’histoire de l’Impressionnisme, de sa naissance aux héritiers. Ouverture prévue automne 2017.

Les tombes de Theo & Vincent Van Gogh (photo de Erik Hesmerg) / L’Église d’Auvers-sur-Oise

*****************

Coup de pouce…

L’Institut Van Gogh a lancé le concours #PaintForVanGogh pour soutenir son opération « Devenez mécène de Vincent et Theo »

L’Institut encourage ceux qui le souhaitent à réaliser une œuvre originale en hommage à Vincent van Gogh et à la publier sur Instagram en mentionnant le compte @InstitutVanGogh et le hashtag #PaintForVanGogh. A la fin du concours, les artistes dont les œuvres auront reçu le plus de likes seront récompensés par une campagne de promotion accompagnée d’une exposition de leur œuvre à Auvers-sur-Oise. Les œuvres lauréates seront mises aux enchères et contribueront financièrement aux 600 000 € recherchés pour financer la préservation des tombes des frères Van Gogh au cimetière d’Auvers-sur-Oise et l’aménagement des abords de l’église Notre-Dame d’Auvers tels qu’immortalisés par le peintre.

Jusqu’au 30 septembre 2017

Pour plus de détails sur les conditions de participation, téléchargez le règlement du concours ici.

****************

Contact Presse (France & International)

Clara Moreno : clara (at) morenoconseil (point) com

Note pour la rédaction

-Vous pouvez télécharger le dossier de presse avec l’ensemble de  la programmation et toutes les informations pratiques pour organiser votre visite a Auvers-sur-Oise en cliquant ICI

-Vous pouvez télécharger les visuels du présent communiqué de presse en HD avec un clic droit sur chacune des images

-Tous les visuels de la saison en haute résolution et libres de droits sont disponibles ICI

-Plus d’informations sur www.tourisme-auverssuroise.fr et sur la page Facebook de La Saison Touristique et culturelle “Sur les pas de Daubigny, aux sources de l’Impressionnisme”.