Le collectif MAP vainqueur du Makathon GSDI

ICI MONTREUIL : Makathon GSDI & JPO

ICI MONTREUIL : Makathon GSDI & JPO

Les lauréats du Makathon GSDI ont été dévoilés jeudi 8 octobre chez ICI Montreuil : avec son « tabouret », le collectif MAP composé de Marguerite Anthonioz, Régis Mandrillon et Mattia Paco Rizzi remporte le premier prix de ce marathon créatif, collaboratif et responsable. Deux autres équipes sont également récompensées.

Marguerite Anthonioz, Régis Mandrillon et Mattia Paco Rizzi, une équipe plurisdisciplinaire

Jacques Coueffé (Président Directeur Général de l’entreprise de films décoratifs GSDI) et Nicolas Bard (co-Fondateur de l’usine à créateurs ICI Montreuil), co-organisateurs du Makathon GSDI ont annoncé jeudi 8 octobre les noms des trois équipes lauréates.

Pour rappel, le Makathon GSDI avait vu s’affronter quelques semaines plus tôt – dans un même lieu (ICI Montreuil) – et dans un même temps imparti (48 heures), 8 équipes d’entrepreneurs du « faire » (artistes, artisans, designers, architectes, bricoleurs avertis, etc.) qui avaient pour mission de créer une pièce de mobilier à partir de matériel de récupe (bois, métal, PVC, résidus d’impression 3D etc.) et de films décoratifs de l’entreprise GSDI.

Le premier prix est remporté par l’équipe MAP composée ad hoc pour l’occasion de Marguerite Anthonioz, Régis Mandrillon et Mattia Paco Rizzi. Elle remporte un chèque de 4000 euros. Chacun des membres remporte par ailleurs un abonnement de 3 mois au makerspace ICI Montreuil.

Marguerite Anthonioz (architecte HMONP, diplômée de l’école d’architecture de Paris la Villette) et Régis Mandrillon (architecte d’intérieur/ designer produit, diplômé de Camondo) font partie du collectif pluridisciplinaire IF axé autour de l’architecture, la scénographie et le design produit. Pour le Makathon GSDI, ile se sont associés à l’architecte/artiste/artisan Mattia Paco Rizzi. Bien que se connaissant depuis quelques années, ils n’avaient jamais eu l’opportunité de travailler ensemble sur un même projet.

Comme l’explique Régis Mandrillon : «  Nous échangeons énormément sur nos pratiques respectives et le Makathon était le projet idéal pour faire jouer la complémentarité de nos savoir-faire. Marguerite a un grand sens artistique et grâce à ses installations « home made » réalisées au sein du collectif IF ; elle a une bonne approche des matériaux et de leur mise en œuvre. Mattia est un excellent constructeur et connait très bien la problématique du recyclage (il réutilise souvent des matériaux abandonnés dans la rue pour réaliser des interventions urbaines dans la nuit). Quant à moi, grâce à ma formation de menuisier et de designer produit, j’ai une bonne approche du mobilier et des différentes matières. Sans compter que je développe déjà des objets de design créés à partir de matériaux recyclés ».

Un tabouret qui montre le film plastique sous un angle plus valorisant

L’œuvre créée est un tabouret dont le plateau a la particularité d’avoir été injecté de film plastique.

Régis Mandrillon revient sur le concept développé : « Notre première approche pour le tabouret était de montrer le matériau (film plastique) sous un autre angle : nous l’avons donc travaillé en masse (3D) et non comme un film (2D). De là, nous avons eu l’idée de créer un matériau composite avec du bois dans lequel des boules de film sont compressées, puis recoupées. Cela nous a permis d’obtenir des motifs aléatoires et une élasticité du plateau (le plastique agit comme un ressort entre les lames de bois). Cette idée nous a semblé intéressante car elle nous permettait de montrer le film plastique sous un angle plus valorisant. Le plastique a parfois des connotations négatives et fait référence à des produits « pas chers ». En le comprimant dans le bois nous lui avons redonné son aspect sédimentaire (qui fait référence au pétrole et à sa formation). Par ailleurs, l’élasticité du plateau permet une ergonomie parfaite car il s’adapte à l’assise de chaque utilisateur. Enfin, nous pensons qu’en développant ce procédé, il serait possible de l’imaginer dans d’autres applications comme des plans de travail ou comme des éléments de cloisons séparatives et décoratives et ainsi recycler un produit qui est compliqué à retransformer ».

Une première édition placée sous le signe de la créativité et… de nouvelles collaborations ?

Une pièce qui, à l’instar des deux autres œuvres récompensées, a résolument placé cette première édition sous le signe de la créativité.

Régis Mandrillon : « Nous étions  très contents de participer et avons été encore plus heureux de gagner car les autres équipes avaient réalisé elles aussi de très beaux projets. Ce prix va nous permettre de développer d’autres projets et, grâce à la résidence offerte par ICI Montreuil, nous espérons pouvoir rencontrer d’autres artisans et peut-être croiser les disciplines pour réaliser de nouvelles collaborations ».

Et Jacques Coueffé, Président Directeur Général de GSDI de conclure : « Avec cette première édition, je souhaitais prouver que les films adhésifs peuvent être un matériau très créatif. Qu’ils peuvent aider des designers et des architectes à découvrir de nouvelles possibilités innovantes et originales. Les résultats sont à la hauteur de nos espérances ».

Les deux autres équipes lauréates sont :

Equipe « Les gros marteaux » – 2ème Prix – Gain : 2 mois d’abonnement pour chaque membre au makerspace ICI Montreuil

Œuvre réalisée : le banc

Fabien Proust (designer produit freelance et bricoleur averti)

Marie Ringenbach (graphiste et directrice artistique, elle travaille le bois et la peinture)

Cyrielle Dufau (designer graphique et objet freelance)

Equipe « studio 2030 » – 3ème Prix – Gain : 1 mois d’abonnement pour chaque membre au makerspace ICI Montreuil

Œuvre réalisée : la chaise

Frédérique Vinel (maroquinière)

Florent Blanchard (designer)

Francisca Würz (designer d’espace)

*****************************************

Sur ICI MONTREUIL : ICI MONTREUIL est un ‘Maker Space’ de 1.750 m2 pour les artistes, les artisans, les entrepreneurs et les start-ups de la création. Les 165 résidents totalisent 61 savoir faire artisanaux, artistiques & technologiques et disposent d’ateliers collectifs de travail, d’espaces de coworking, de machines mutualisées pour prototyper et construire, de services, des connexions et de l’inspiration pour faire grandir et exister leurs projets. www.icimontreuil.com